Au commencement était l'Arménie

EN IMAGES - Arpenter aujourd'hui les routes et les chemins de la petite république caucasienne grande comme la Bretagne, c'est plonger, au cœur d'une nature grandiose, dans la géographie et l'histoire d'une nation qui fut la première à se convertir au christianisme. Et qui a fait de sa foi un élément structurant de son identité.
«Quand deux Arméniens se retrouvent quelque part, ils construisent une église.» Nous ne saurons jamais si la formule, lancée au pied d'un temple tout ce qu'il y a de plus païen (le stade de football d'Erevan) par Levon, un professeur de mathématiques amoureux de la France, est un dicton caucasien ancestral ou une invention de sa part. Elle n'en paraît pas moins assez juste. A fortiori en Arménie même, où le nombre d'édifices religieux disséminés sur tout le territoire (églises, cathédrales, monastères, cimetières, chapelles, couvents) est aussi impressionnant que la fierté locale de se dire chrétien. Et ce, depuis le Ier siècle: n'est-ce pas un des douze apôtres de Jésus - Thaddée - qui introduisit le christianisme dans le pays (raison pour laquelle l'Eglise ...

Source: www.lefigaro.fr